La fête est finie / Orelsan, chant

Document sonore

Orelsan (1982-....). Chanteur. Chant

Edité par 3ème Bureau. Paris - 2017


Déjà 6 ans qu'il n'avait pas sorti d'album solo. Depuis son deuxième opus événement Le chant des sirènes (double disque de platine) sorti en 2011, le rappeur touche-à-tout a été plus qu'occupé : deux albums supplémentaires au compteur (certifiés disque de platine) avec son groupe Les Casseurs Flowteurs (en duo avec Gringe) dont la bande originale de son film, Comment c'est loin. Car Orelsan a aussi pas mal squatté les écrans, le grand comme le petit, avec son film mais aussi avec la série Bloqués, diffusée en 2015 et 2016 sur Canal+. Toujours aussi audacieux, ses textes souvent incisifs et décalés sont uniques dans le paysage français et en font la voix d'une génération.

Ecouter les fichiers audio

1 -- San
2 -- La fête est finie
3 -- Basique
4 -- Tout va bien
5 -- Défaite de famille

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Premiere phalange / Luce | Luce. Interprète

Premiere phalange / Luce

Document sonore | Luce. Interprète | 2011

Racine carrée / Stromae | Stromae

Racine carrée / Stromae

Document sonore | Stromae | 2013

Le Chant des sirènes / Orelsan | Orelsan

Le Chant des sirènes / Orelsan

Document sonore | Orelsan | 2011

Sélection : Chroniques cd dossier fête de la musique

The best of Simple minds : digitally remastered | Simple minds. 9990

The best of Simple minds : digitally remaster...

Document sonore | Simple minds. 9990 | 2002 (DL)

Don't you forget about me. Promised you a miracle. Waterfront. Alive and kicking. Glittering prize. All the things she said. Sanctify yourself. Someone somewhere. Ghostdancing. Up on the catwalk. Speed your love to me. Theme for g...

L'oiseleur / Feu! Chatterton, ens. voc. & instr. | Feu! Chatterton. Musicien. Ens. voc. & instr.

L'oiseleur / Feu! Chatterton, ens. voc. & ins...

Document sonore | Feu! Chatterton. Musicien. Ens. voc. & instr. | 2018

Le deuxième album du groupe est un road trip lancé à toute allure, une collection de vignettes où s'entrechoquent réalisme contemporain et onirisme suranné, clins d'oeil au cinéma pulp, poésie surréaliste, guitares new wave et sca...

Flip / Lomepal, chant | Lomepal (1991-....). Chanteur. Chant

Flip / Lomepal, chant

Document sonore | Lomepal (1991-....). Chanteur. Chant | 2017

La fête est finie / Orelsan, chant | Orelsan (1982-....). Chanteur. Chant

La fête est finie / Orelsan, chant

Document sonore | Orelsan (1982-....). Chanteur. Chant | 2017

Déjà 6 ans qu'il n'avait pas sorti d'album solo. Depuis son deuxième opus événement Le chant des sirènes (double disque de platine) sorti en 2011, le rappeur touche-à-tout a été plus qu'occupé : deux albums supplémentaires au comp...

Sounds of the universe / Depeche Mode | Depeche mode

Sounds of the universe / Depeche Mode

Document sonore | Depeche mode | 2009

Always ascending / Franz Ferdinand, ens. voc. & instr. | Franz Ferdinand. Musicien. Ens. voc. & instr.

Always ascending / Franz Ferdinand, ens. voc....

Document sonore | Franz Ferdinand. Musicien. Ens. voc. & instr. | 2018

Le 5e album du groupe composé d'Alex Kapranos, Bob Hardy, Paul Thomson, Julian Corrie et Dino Bardot, a été enregistré entre les studios RAK de Londres et le studio Motorbass à Paris, à l'aide du producteur Philippe Zdar (Cassius,...

Sons and fascination / Simple Minds | Simple minds

Sons and fascination / Simple Minds

Document sonore | Simple minds | 1981

Giants / The Stranglers | The Stranglers. Interprète

Giants / The Stranglers

Document sonore | The Stranglers. Interprète | 2012

Sans aucun doute l'un des groupes les plus influents de la scène punk-rock britannique The Stranglers ont durant leur quarante ans de carrière accumulés de nombreux hits (Peaches, Golden Brown, No More Heroes, Always The Sun), qui...

Ceux qui ont emprunté ont aussi emprunté

Racine carrée / Stromae | Stromae

Racine carrée / Stromae

Document sonore | Stromae | 2013

Grand Budapest hotel (The) / un film de Wes Anderson | Anderson, Wes. Metteur en scène ou réalisateur

Grand Budapest hotel (The) / un film de Wes A...

Vidéo | Anderson, Wes. Metteur en scène ou réalisateur | 2014

The Grand Budapest Hotel retrace les aventures de Monsieur Gustave H, l'homme aux clés d'or d'un célèbre hôtel européen de l'Entre-deux-guerres, et du garçon d'étage Zéro Moustafa, son allié le plus fidèle. La recherche d'un table...

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • Le fête est finie 4/5

    « La fête est finie » est le troisième album solo d'Orelsan, il arrive après le classique « Le chant de sirènes » sortie en 2012. Le rappeur de Caen, revient avec 14 tracks, contenant de beaux featuring : Stromae sur « la Pluie, » Nekfeu sur « Zone », Maître Gims sur « Christophe » et Ibeyi sur « Notes pour trop tard ». L'album est plus accessible que ses précédents, avec beaucoup de titres calibrés pour la radio comme : « Basique » (dont le clip cumule aujourd'hui 54 millions de vues), « Tout va bien », ou encore « La Pluie ». Orelsan nous offre ainsi  un projet moins torturé que les précédents ; tant dans les sonorités que dans les paroles. Cependant, « La fête est finie » s'inscrit dans une réelle continuité artistique. Ainsi, on peut considérer l'album « Perdu d'avance » comme correspondant à l'adolescence de l’artiste, « Le Chant des sirènes » comme son arrivée à l'âge de jeune adulte et la « Fête est finie » comme correspondant à l'âge adulte. Orelsan développe ici tous les sentiments compliqués qu'il ressent en tant qu'adulte.Il est à la fois soulagé d'avoir réussi à percer dans la musique, et de mener une vie stable avec les gens qu'ils aiment, mais il est aussi nostalgique des moments qu'il passait avec ses amis, à Caen, à traîner dans les rues de sa ville. L'album s’ouvre sur le titre « San », le rappeur y fait le constat suivant : il a réussi à devenir ce qu'il voulait être mais rien n'a changé dans sa manière d'aborder la vie et il se sent aussi mal qu'avant. L'album se clôt sur le titre « Notes pour trop tard », où il s'adresse à un jeune qui voudrait percer dans la musique comme lui. La boucle est bouclée. « La fête est finie », clôt la trilogie autobiographique d'Orelsan commencé avec « Perdu d'avance ». Moins engagé et torturé que ses précédents albums, il est plus facile à écouter mais moins profond et intéressant. Un titre à jeter : « La lumière ». Il raconte l’histoire, d’un homme ivre en boîte de nuit. Le thème est sans intérêt car vu et revu, les paroles sont à l’image du thème, et le beat (un morceau d’électro des années 90) n’a rien d’exceptionnel. Un titre à garder : « Dans ma ville on traîne ». C’est un hommage musical à la ville natale du chanteur  : Caen. Le morceau nous montre qu’Orelsan parle, et parlera toujours des environnements urbains comme personne, qu’il reste encore un rappeur technique et un bon storyteller.

    par CELINE LAURENT Le 15 juin 2018 à 09:48